L’histoire de la ville de Laval

Laval, QC, est la 13e plus grande ville au Canada avec une population de 368 709 (2006c), 343 005 (recensé. 2001), constituée en 1965. Laval a été formée de 14 municipalités : Vimont, Duvernay, Laval-des-Rapides, Laval-Ouest, Pont-Viau, Sainte-Rose, Auteuil, Fabreville, Îles-Laval, Laval-sur-le-Lac, Sainte-Dorothée, Saint-François, Saint-Vincent-de-Paul et Chomedey.

Cette ville, d’environ 34 km de longueur et de 11 km de largeur, est située dans le fleuve Saint-Laurent, à 14km du centre-ville de l’Île de Montréal. La deuxième plus grande ville de la province de Québec, Laval et Montréal sont séparé par la rivière des Prairies et de la partie continentale jusqu’au nord de la rivière des Mille-Îles. La ville à été nommé en référence à François de Laval, qui à été le premier évêque catholique du Québec (1674) et seigneur (1675) de l’Île Jésus, l’île sur laquelle se dresse aujourd’hui Laval.

Le développement

l’Île Jésus, premièrement accordée aux jésuites en 1636, rappelle l’importance joué par ces missionnaires dans l’histoire de la ville. Précédemment connu pour ses charmes pastoraux et comme un endroit de fête estivale pour les Québecois, Laval est devenu une grande ville avec une importante base industrielle et manufacturière. La ville a progressé à pas de géant depuis 1965, passant de 170 000 à 330 000 habitants aujourd’hui.

Armoiries

« Unité, Progrès, Grandeur ». Cette devise identifie les étapes de l’augmentation du développement de la Ville de Laval, avec ses armoiries inspirées par la seule appartenance à Monseigneur François-Xavier Montmorency de Laval, premier évêque de la Nouvelle-France. Les pétoncles de la croix représentent les 5 paroisses principales de l’île, et les aiglons, alignées dans fours, représentent toutes les 16 municipalités habitées par les habitants de l’île jusqu’en 1961.

Économie

L’assise économique traditionnelle, l’agriculture et l’extraction du calcaire de Laval ont cédé la place à des procédés métallurgiques, les industries des produits alimentaires et pharmaceutiques. Son économie diversifiée est fondée principalement sur les secteurs de service, mais il a aussi un solide secteur de la fabrication. Son secteur primaire, c’est l’agriculture et l’exploitation minière, est maintenant moins de 2 % de l’économie.

La partie pharmaceutique de la ville est l’INSTITUT ARMAND-FRAPPIER qui sont spécialistes de recherche et développement pour la microbiologie, et ils offrent des services de laboratoire dans leur domaine. En 1990, le Technopôle de Laval à été conçu. C’est un organisme à but non lucratif qui contrôle les parcs industriels et favorise le développement économique de laval pour aider à diversifier l’économie.

La Culture

L’île de Laval n’est pas simplement une autre ville qui à quelques parcs industriels. Au milieu des rappels de la nouvelle moderniste et progressiste, la vieille rurale Laval personnage de l’Île Jésus doit encore être trouvé. Une promenade autour de l’île mène à la découverte de 26 croisements routiers, parcs près de l’eau et centres de vieux village pittoresque avec leurs églises patrimoniales datant de la mi-1850s, tels que ceux de Sainte-Rose et Saint-Vincent-de-Paul. Cette dernière communauté est particulièrement bien connue pour son pénitencier fédéral construit en 1873.

La zone autour de l’autoroute 440 et de l’autoroute 15 constituent le centre récréatif de la ville de Laval. On y retrouve une concentration des centres d’achats et des immeubles en hauteur. Sont également présents des sites d’intérêt tels que le Cosmodôme (Camp Spatial Canada) et la Maison des arts de Laval.

L’emblème

logo laval
Adopté le 5 mai 1975, l’emblème de Laval illustre comment très moderne de cette collectivité en pleine croissance est vraiment. Le jeu de cubes symbolise le développement de Laval. Les cubes construire le « L » de Laval, rendant l’emblème un logo ainsi. Les couleurs ont également une grande importance.

Violet traditionnellement symbolise la richesse; dans un sens plus large, elle représente- dans l’emblème Laval a un grand potentiel économique. Le bleu symbolise la qualité de vie et le développement d’une cité de l’homme. Comme pour les lettres de la signature de Laval, elles sont réunies pour évoquer la fusion des municipalités de l’île en 1965.